Le batch cooking, dernier épisode ! No 3

Mini-série : no 3 / 3

Voici le dernier épisode !

Pour rendre votre moment de lecture empli de joie et de clarté, et si ce n’est pas déjà fait, je vous recommande de lire les épisodes no 1 et 2 déjà publiés sur ce blog.

 

Etes-vous impatients de recueillir mes conclusions suite à mon test de batch cooking ? Je l’espère.

Commençons par le meilleur moment, je parle donc du côté gourmand : la dégustation. Je ne laisse pas durer le suspense plus longtemps : c’était délicieux !
Voici pour rappel les plats préparés, avec mes remarques :

Grande salade de pommes de terre, saumon, mesclun, oignons et concombre
– Très bon, original, avec du saumon cuit, riche en goûts

Salade de lentilles à la grecque en entrée, courgettes farcies en plat
– Une entrée en semaine, ça fait chic

Moussaka
– Avec une liaison qui sent le soufflé au fromage : surprenant et délicieux

Blanquette de poisson à l’aneth, riz
– Rarement fait du poisson en sauce, j’ai pu utiliser du poisson congelé qui ne nous faisait pas spécialement envie. Vraiment bon

Soupe petits pois menthe en entrée et boulettes de lentilles, sauce tomate et haricots verts en plat
– Végétarien, coloré, chouette recette
Comme vous le lisez, tous les plats ont été à notre goût.

Notre famille est composée de mon mari et moi, d’un jeune adulte de 18 ans et d’une demoiselle de 14 ans. J’ai reçu plein de compliments : « Mmmh, c’est vraiment bon, maman, merci pour ce souper ! ». Ce qui m’a le plus marqué, c’était l’intérêt pour les repas. Ils me demandaient le fameux « on mange quoi ce soir ? » mais avec une curiosité différente, presque un filet de bave au coin de la bouche, héhé ! J’étais toujours heureuse de leur annoncer le menu, parfois avec entrée, mais surtout original et qui change de ce qu’on a l’habitude. Je l’aurais presque affiché sur une ardoise, tellement j’étais fière – hey, je vous entends… ne vous moquez pas !!! Car soyons honnêtes, pour les repas de la semaine, la plupart d’entre nous tournons avec une série de plats qui reviennent en boucle, et c’est bien normal. Mais ça fait du bien d’innover un peu !

Je pense que ces mets conviennent à toutes les familles, avec petits ou grands enfants. J’imaginais avoir mes neveux à ma table. Ils ont 3 et 9 ans et je suis sûre qu’ils auraient beaucoup aimé.
La dégustation passée, je me pose la question de savoir si cela valait la peine de suer pendant 3 heures en une seule fois … Ma réponse est franche et sans hésitation : OUI !

Vraiment j’ai apprécié le résultat de mon batch cooking sur plusieurs points. Le fait d’avoir l’esprit complètement libre sur les repas du soir (valable bien sûr pour le midi).  De savoir que la préparation durera entre 5 et 15 minutes pour autre chose que du pain-fromage, c’est génial ! Cela dit, je n’ai rien contre le pain-fromage, ou « café complet » comme on dit chez nous. Mais je préfère l’apprécier occasionnellement, plutôt que d’en être lassée. Ajoutez au batch cooking un autre gros avantage : quelqu’un d’autre peut s’occuper de la finalisation du repas. La recette est claire, les ingrédients sont dans le frigo. Vous avez donné de votre sueur et de votre temps pour la grande partie de la préparation, alors vous avez le droit de passer la main sur les préparatifs finaux du repas ET le rangement de la cuisine 😉

Côté rangement, parlons-en justement ! Très peu de vaisselle, le quota a été fait durant la phase de préparation, sacré quota, je m’en souviens bien, mon mari et mon lave-vaisselle aussi !!!
L’effort conséquent du batch cooking réside dans l’acte de passer 2-3 heures en cuisine en continu, à un moment choisi.

La technique reste très souple à l’usage. Certains soupers se sont transformés en repas du midi pour mon mari et mon fils, le reste a été portionné au congélateur. Absents un soir de la semaine, le plat de moussaka a été congelé et a servi durant le week-end d’après. Bien agréable !
En conclusion, si comme moi vous aimez que vos repas, même en semaine chargée, soient variés, sains et faits maison, envisagez le batch cooking.

2 à 3 heures de sacrifice en amont, mais pour une sacrée liberté pendant plusieurs jours.

 

Comme promis, je me suis remise aux fourneaux avec un autre lot de recettes :

1er : Fenouil mariné à l’huile d’olive et au citron en entrée, cordons bleus maison et salade en plat

2e : Onglet de bœuf mariné, purée de carottes

3e : Conchiglionis farcis ricotta épinards

4e : Salade façon niçoise

5e : Toasts de chèvre chaud* en entrée et pad thaï aux crevettes

*J’ai adapté à notre goût : à la place du chèvre, j’ai prévu mozzarella et tomates séchées sur mes toasts.

 

Pour un succès total et sans frustration :

  • je me prévois une marge de 45 minutes supplémentaire sur les 2h10 annoncées.
  • je choisis mieux mon moment : un matin, parce que moi je suis + du matin que du soir. Cela est propre à chacun.

Bilan :

  • temps effectif consacré : 2h10 + 15 min. rangement & vaisselle. J’estime que le timing est respecté !
  • de beaux plats tout prêts

 

Cette fois, j’ai pensé à vous faire des photos, les voici :

Les ingrédients prêts au départ :
Batchc. ingrédients prêts

 

Fin de session en cuisine : certains plats sont tout prêts,
d’autres ingrédients sont préparés (coupés/lavés)
Batchc. plats prêts

 

Comparaison de mon résultat avec la photo du livre. Yeah, ça ressemble bien !!!Batchc. compar. livre

 

Enfin, voici la vaisselle utilisée et à laver. Mon lave-vaisselle
est définitivement mon meilleur ami, même quand il faut le vider 😉
Batchc. vaisselle

 

Petit bonus d’expérience supplémentaire à vous partager : j’ai fait plusieurs sessions de batchcooking depuis que je m’y suis mise (en mai 2018). Résultat : toujours très bon et surtout, timing respecté 😉 Trop bien ! La session de 2 heures reste un moment de travail intense, mais ça en vaut la peine !

 

Et suspense enfin dévoilé, voici les coordonnées du livre dont je parle dans cette série de billet :IMG_2549

IMG_2550
ISBN 978-2-01-335054-9
Pour ma part, je l’avais commandé dans ma librairie régionale. Il existe d’autres livres traitant du batch cooking, mais pour moi c’est celui qui m’a fait tilt.
J’ai aussi pratiqué deux batch cooking végétariens, proposés sur le Blog Chocolate & Lucchini de Clotilde Dusoulier (excellentes recettes dans ce blog). Voici le lien de celui d’hiver : https://cnz.to/vf/recettes/vegetarien/batch-cooking-vegetarien-hiver/ et de celui d’été : https://cnz.to/vf/recettes/vegetarien/batch-cooking-vegetarien-ete/.
Je n’ai pas encore pu tester celui d’automne, ça ne saurait tarder 😉

C’est différent des batchcooking du livre de Caroline Pessin, mais vraiment très bien aussi ! A tester pour comparer, les saveurs sont différentes.

 

Après avoir lu cette mini-série sur le batch cooking, où je vous ai aussi parlé que je planifiais mes menus pour la semaine, peut-être vous posez-vous la question de savoir quelle est la manière que je conseille pour gérer les repas de la semaine ?

Planification repas   VS   Batch cooking

Au risque de vous décevoir, je ne vais pas déterminer une façon qui est mieux que l’autre. Car tout est une question d’équilibre pour soi. A chacun de trouver sa façon de faire qui lui convient bien, dans son contexte personnel et unique.

Pour ma part, je ne fais pas de batch cooking hebdomadairement. Je le fais toutes les 2-3 semaines. Lors des semaines entre les batch cooking, je continue de planifier mes menus, avec les recettes que je sais cuisiner en pilote automatique. Ce qui fait du bien aussi. Et j’ai pris des réflexes de batch cooking, en préparant certains ingrédients en avance.

Une alternance souple des deux manières m’apporte l’équilibre recherché dans ce domaine. En cette rentrée de fin août, après avoir très peu cuisiné durant l’été, j’ai très envie de cuisiner en batch cooking, ça me met en joie ! Mais je ne fonctionne pas ainsi tout du long de l’année.

 

A chacune et chacun d’entre vous de trouver votre méthode. N’oubliez pas qu’elles sont adaptables à l’infini, personnalisables à souhait : on peut planifier ses repas – ceux en pilote automatique – et préparer à l’avance certaines étapes. C’est un batch cooking partiel.

 

A vos spatules et bien du plaisir en cuisine, surtout à la dégustation : le plaisir gourmand ultime…

 

A très vite pour un autre sujet sur l’organisation à la maison !

Stay tuned

Août, 29, 2018

  Blog

0

SHARE THIS